BSK Iyengar

Les 8 branches du yoga

"La racine de l'arbre  est YAMA, qui comprend les cinq principes de ahimsa (non-violence), satya (vérité), astéya (absence d'avarice), brahmacharya (contrôle du plaisir des sens) et aparigraha (absence de convoitise et de possession au-delà de ses besoins). Observer yama discipline les cinq organes d'action, à savoir les bras, les jambes, la bouche, les organes de reproduction et les organes d'excrétion. Evidemment, les organes d'action gouvernent les organes de perception et du mental. Si on l'intention du faire du mal mais que les organes d'action s'y refusent, le mal ne sera pas fait. Aussi le yogis commencent-ils par maîtriser les organes d'action; yama est donc la racine de l'arbre. Puis vient le tronc, que l'on peut comparer aux principes de NIYAMA, c'est à dire saucha (propreté, pureté), santosa (contentement), tapas (ardeur), svadhyaya (étude du soi) et isvara-pranidhana (abandon de soi). Ces cinq principes de niyama maîtrisent les organes de perception: les yeux, les oreilles, le nez, la langue et la peau. Du tronc de l'arbre sortent plusieurs branches. L'une pousse en longueur, l'autre de côté; lune pousse en zig zag, l'autre tout droit, et ainsi de suite. Ces branches sont les ASANAS, les postures variées qui mettent les fonctions physique et physiologiques du corps en harmonie avec le schéma psychologique de la discipline yogique.A partir des branches poussent les feuilles dont l'inter-action avec l'air fournit de l'énergie à l'arbre tout entier. Les feuilles absordent l'air extérieur et le relient aux parties internes de l'arbre. Elles correspondent au PRANAYAMA, la science du souffle, qui relie le macrocosme au microcosme et vice versa. Remarquez comme, renversés, nos poumons ont la forme d'un arbre. Le pranayama permet aux systèmes respiratoire et circulatoire de fonctionner harmonieusement. La maîtrise des asanas et du pranayama pemert de détacher le mental de son contact avec le corps, ce qui mène automatiquement à la concentration et à la méditation.Les branches de l'arbre sont toutes recouvertes d'écorce. Sans la protection de l'écorce, l'arbre serait mangé par les vers. Cette enveloppe protège l'énergie qui circule à l'intérieur de l'arbre entre les feuilles et la racine.

L'écorce correspond donc à PRATYARA, qui est le déplacement des sens vers l'intérieur, de la peau jusqu'au centre de l'être.La sève de l'arbre, le suc qui véhicule l'énergie pendant ce voyage intérieur, c'est DHARANA est la concentration - la focalisation de l'attention sur le centre de l'être.Le suc de l'arbre ou sève, relie l'extrémité de la feuille à l'extrémité de la racine. La méditation donne d'éprouver cette unité de l'être depuis la périphérie jusqu'au centre, ou l'observateur et l'objet ne font plus qu'un. Quand l'arbre est en bonne santé et la provision d'énergie abondante, alors s'épanouissent les fleurs. Ainsi DYANA, la méditation est la fleur de l'arbre du yoga.Enfin, quand la fleur se transforme en fruit, c'est ce qu'on appelle SAMADHI. De même que la substance de l'arbre est dans le fruit, la substance de la pratique du yoga est dans la liberté, l'équilibre, la paix et la béatitude de samadhi, où le corps, le mental et l'âme sont unis et se confondent avec l'espriit universel."Extrait de ''L'arbre du yoga ''  B.K. S Iyengar.

ASANA L'ARBRE